150 000 festivaliers, 20h de musique par jour pendant 5 jours, des centaines d’artistes, mais aussi du soleil, de l’eau, des filles en maillot et des mecs baraqués (eh oui il en faut pour tout le monde), BIENVENUE AU BALATON SOUND FESTIVAL !!

 

Première fois pour nous au Balaton et ce fut vraiment une excellente surprise, nous connaissions la réputation du festival mais une chose est sûre : c’est bien mieux en vrai !!

Le plus frappant dans le festival c’est que la musique ne s’arrête jamais, peu importe où vous irez la musique vous suivra, tout simplement car le festival est composé de 20 scènes que je vais rapidement passer en revu.

Pour commencer comme dans tout festival, la Mainstage, qui a accueilli les plus gros headliners du marché comme Hardwell, Armin Van Buuren, KSHMR, Axwell Ingrosso, Marshmello, Kygo, Tiësto, Galantis, Zedd, Don Diablo, etc…

19787281_10154881238050817_3707255983263081781_o

Ensuite la Party Arena, qui elle est une structure couverte en chapiteau juste impressionnante, et cela se fait encore plus ressentir à l’intérieur avec ces immenses piliers recouverts d’écrans LED, elle a accueilli des artistes tels que Afrojack, Nicky Romero, Timmy Trumpet, Showtek, R3hab et bien d’autres.

19787530_10155320323530943_6431771446005705100_o

La troisième scène la plus importante est la Jäger Arena, elle aussi sous forme de chapiteau, mais en parti à ciel ouvert. L’on a pu y apprécier des performances plus underground avec Carnage, The Bloody Beetroots, Eptic, ou encore Yellow Claw.

19702772_10154877854190817_209006611492219941_o

Pour le reste des scènes on notera une Heineken Beach géniale pour les amateurs de Techno, une scène Drum’N’Bass qui a notamment accueilli Noisia, de multiples scènes au bord de l’eau ainsi que des scènes animées par des radios hongroises et on peut vous dire que ça envoie plus que nos radios françaises !

 

Mais le festival ne se résume pas qu’à son line-up et à ses scènes… Le gros point fort du Balaton, c’est le cadre.

19780569_10154881233500817_7173225723699139953_o

Par chance un soleil radieux nous a accompagné tout le long du festival (sauf pendant le set de Headhunterz sous l’orage pour nous mettre encore plus dans l’ambiance Hardstyle du Defqon ahah), avec des températures d’environ 32/33 degrés dans la journée on a facilement choppé de bons coups de soleil dès le premier jour !

Bref passons ce point météo, et revenons au bord du lac.

Imaginez-vous, lendemain de festival, couché à 4h du mat’, mal partout à cause de gros pogos sur Carnage, et le soleil qui transforme votre tente en sauna dès 8h le matin. Pas cool.

Au Balaton, le problème est vite réglé car le festival ouvre ses portes dès 10h le matin ! Donc vous sortez vite de cette tente, vous prenez votre serviette, et vous allez vous installez tranquillement à l’ombre, au bord du lac, pour vous reposer au doux son de la Techno… Après vous pouvez aussi aller faire les fous dans l’eau avec vos potes dans les jeux gonflables sur l’eau, jouer au ballon avec des hongrois de 2m10 de haut hyper musclés ou encore faire du paddle et du pédalo.

19787220_10154875437095817_3321929239334782658_o

Pour conclure, le Balaton n’est peut-être pas autant renommé que Tomorrowland ou l’Ultra Europe, mais il mérite sa place dans les meilleurs festivals européens. Un line-up exceptionnel, une organisation au top, un cadre qui permet de rentrer au camping avec le lever du soleil à 5h du matin sur les eaux bleues du lac, et de chiller toute la journée dans l’enceinte du festival avec de la musique non-stop, c’était vraiment magique…

Le tout pour un coût pas si excessif : prenez-vous à l’avance pour l’achat des places et du trajet, pour le logement le camping du festival est à seulement 20€, et pour les dépenses sur place, les coûts sont beaucoup moins élevés qu’en France (environ 3€ les 50cl de bière, rien que pour ça il faut y aller !).

 

Pour nous une chose est sûre, on signe pour l’année prochaine !! Rendez-vous donc du 4 au 8 juillet 2018 !

Laisser un commentaire