Fb. In. Tw.

Interview avec Metrik, l’un des prodiges de la Drum & Bass.

A l’occasion de son passage à la Jungle Juice Paris le 6 janvier, nous avons posé nos question au jeune et talentueux producteur de Drum & Bass Metrik.

 

1. Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Salut, je m’appelle Metrik et je suis un producteur de Drum & Bass originaire de Londres. Je suis signé sur le label Hospital Records depuis 2013 et je fais des sons qui plaisent au plus grand nombre avec des synthétiseurs et de temps à autre des vocales. Je produits souvent mes tracks avec des mélodies euphoriques accompagnées de sonorités sombres de science-fiction cinématographique. Côté DJ, j’ai la chance de pouvoir voyager dans le monde entier pour me produire dans les meilleurs clubs et festivals. Quant à mes sets, je les décrirais comme très énergiques, accessibles, et avec une mise en avant de mes propres productions. J’y inclus aussi de la Drum & Bass « avant-gardistes ». J’ai récemment terminé ma résidence d’un an chez BBC Radio 1 et je bosse actuellement sur mon prochain album.

 

2. Tu sembles avoir un goût prononcé pour les remix de musiques « pop ». Est-ce parce que c’est un style que tu affectionnes et tu souhaites y ajouter la touche Metrik ?

Les musiques pop que je remix sont souvent comme Eric Prydz ou DJ Fresh qui ont d’ailleurs été d’énormes sources d’inspiration pour moi. J’adore changer le contexte original d’un track et le transformer à ma façon. On m’a récemment demandé de remixer Sub Focus – X – Ray. Imagine l’honneur de remixer l’un des plus grands hymnes de l’histoire de la Drum & Bass. Ça m’a mis une certaine pression mais au final j’étais super content du résultat.

Au début de mon adolescence, j’ai joué de la guitare et de la batterie dans des groupes de rock et de métal donc remixer Enter Shikari était une incroyable expérience pour moi.

1

3. Tu es très proche de ton label « Hospital Records », quel rôle ont-ils joué dans ta carrière ?

Signer chez Hospital a fait prendre un réel tournant à ma carrière. C’est une organisation professionnelle incroyablement compétente qui propose ce qu’il faut. Je voulais quelque chose de bien pour ma musique et quand ils m’ont proposé ce marché, je n’ai pas pu dire non. Ils m’ont offert l’opportunité de dévoiler ma musique à une audience colossale et c’est grâce à eux que j’ai pu accéder à mes ambitions.

 

4. Comment s’est passée ta résidence chez BBC Radio 1 ?

Héberger mon propre show sur une radio nationale était l’un des buts ultimes de ma carrière et j’étais bouleversé quand j’ai reçu cette proposition. Des labels de toute la scène m’envoyaient leurs nouveautés tous les mois donc j’étais un peu comme un enfant dans un magasin de bonbons. Ça m’a aussi permis d’avoir une bonne vue d’ensemble et de voir à quel point la Drum & Bass était top en 2017. Elle est plus forte que jamais ! J’ai également fait des interviews très intéressantes avec des invités tels que Matrix & Futurebound, Dynamite, Camo & Krooked, SPY etc.

4

5. Il y a quelques semaines tu as fait ce superbe remix pour Sub Focus, peux-t-on s’attendre à de nouvelles musiques bientôt ?

Yes ! Mon remix pour Sub Focus a été superbement bien reçu et j’ai été enchanté de ces bonnes réactions. Je travaille dur en studio, mon inspiration est à son comble et j’ai plein d’idées ! Ce que je suis en train de préparer est ce que j’ai fait de mieux dans ma carrière donc restez à l’affut.

 

6. Comment vois-tu le futur pour la Drum & Bass ?

La Drum & Bass innove et se renouvelle d’années en années. C’est un genre qui a une philosophie visant à repousser les limites de ce qu’il est possible de faire avec le son. Les artistes ne cessent d’innover et c’est un style qui s’accroit depuis deux décennies. La scène est conduite par un réseau international de promoteurs et de labels qui permettent à des artistes tels que moi de s’épanouir. En clair, je vois un futur lumineux pour la Drum & Bass.

3

7. Enfin, as-tu un message pour nos jeunes producteurs ?

Faire de la musique est quelque chose de spécial et de beau. Ayez de l’inspiration et soyez prêts à faire des sacrifices. Sculptez-vous votre propre monde car ce ne sera pas facile. Mais si vous bossez dur, avec passion et que vous adorez ce que vous faites, la moitié du chemin est faite.

Je voudrais dire un grand merci à mes fans français, vous êtes l’un des meilleurs public du monde.  On se voit à la Jungle Juice !

Laisser un commentaire

You don't have permission to register
tristique justo leo. eget Lorem sem, elementum ut quis