La ghost production est probablement le sujet le plus sensible du monde de la musique électronique. Il s’agit pour un producteur de créer et vendre une musique à un autre artiste afin que celui-ci la commercialise comme s’il l’avait produit lui-même. Nous avons posé nos questions à Maarten Vorwerk, le ghost producteur le plus réputé soupçonné d’avoir produit pour des artistes tels que Dimitri Vegas & Like Mike, DVBBS et bien d’autres.

 

1. Peux-tu te presenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Je m’appelle Maarten Vorwerk, je suis un producteur de “dance music” de Rotterdam mais je vis désormais sur l’ile d’Aruba dans les Caraïbes. Cela fait maintenant deux décennies que je produits de la musique en tous genres, parfois sous mon propre nom mais le plus souvent pour d’autres artistes. Parallèlement à la production, j’essaye également d’accompagner les artistes de demain.

 

2. La Ghost Production est un sujet délicat. Pourquoi avoir choisi de produire le succès des autres plutôt que le tien ?

Être DJ ne m’a jamais tenté et je sais depuis toujours que ce que je veux c’est être en studio. De nombreux artistes m’ont demandé si je souhaitais produire pour eux car ils n’avaient pas le temps pour produire ou tout simplement pas les compétences. Et depuis 2009, j’ai compris que mes productions personnelles ne payeraient pas mes factures donc j’ai choisi de me concentrer principalement sur la ghost production.

 

3. Ne gagnerais-tu pas mieux ta vie en faisant des tournées en tant que DJ ?

J’aurais probablement gagné beaucoup d’argent si j’avais fait une carrière de DJ mais l’argent ne fait pas tout. Je suis très heureux dans mon studio à faire de la musique. Je suis avec ma femme et mes enfants au lieu d’être en tournée en permanence et j’aide de nombreux jeunes producteurs. Mais je pense fortement que la balance financière entre la production et le DJing pourrait être un peu plus juste.

1.jpg

 

4. Pour quelles raisons certains DJs utilisent la ghost production ?

C’est une question de manque de temps ou alors de compétences en production.

 

5. Quel est ton ressenti lorsque tu entends jouer un morceaux par le DJ qui te l’a acheté ?

C’est une sensation plutôt cool, particulièrement lorsque la foule apprécie.

 

6. Quel serait la réaction des fans s’ils apprenaient que certains de leurs artistes favoris n’ont pas produits eux-mêmes leurs musiques ? (Que ce soit en EDM, en Pop etc.)

Je ne pense pas que la plupart des fans y portent d’attention. Ce qu’ils veulent c’est entendre de la bonne musique et avoir un visage apparenté à celle-ci. Depuis les débuts de la Pop, il est très commun que d’autres personnes produisent et écrivent pour les artistes.

2 

7. Tu passes beaucoup de temps à aider les producteurs avec les #Vorwerk et #TipOfTheWeek. Pourquoi ?

Lorsque j’ai commencé à produire de la dance music, je n’avais rien pour me référer ni aucun matériel d’apprentissage. Je n’avais que quelques vieux bouquins sur l’enregistrement ce qui ne m’avançait pas. J’ai donc appris grâce à de nombreux essais et erreurs.

Aujourd’hui je reçois énormément de questions de producteurs concernant tout un tas de sujet donc j’ai décidé de les traiter hebdomadairement. Cela va faire 4 ans que cela dure et j’ai récemment sorti un livre qui reprend tous ces conseils. C’est un superbe manuel à avoir sous le coude en studio car il traite la plupart des sujets de productions, de mixage, de l’industrie de la musique etc. N’hésitez pas à vous le procurer ici.

 

8. Enfin, as-tu un message pour nos jeunes producteurs ?

Il est difficile de se faire entendre de nos jours, surtout avec une telle concurrence. Prenez le temps qu’il faut avec vos productions et assurez-vous qu’elles soient de qualité et qu’elles tiennent la route. Et c’est comme cela que vous pourrez passer de zéro à cent très rapidement. C’est la bonne et la mauvaise chose de l’ère d’Internet.

Aussi, n’oubliez pas de suivre mes conseils hebdomadaires sur ma page Facebook et de jeter un œil à mon livre.

www.Facebook.com/vorwerkmaarten

www.twitter.com/maartenvorwerk

www.instagram.com/maartenvorwerk

www.soundcloud.com/maarten-vorwerk

4

 

 

 

 

Laisser un commentaire