Fb. In. Tw.

Rencontre avec Sara Costa, l’étoile montante de l’électro chill française.

Très peu représentée par la gente féminine, la scène chill et tropical house peut désormais se vanter de compter dans ses rang la productrice hors pair Sara Costa. Originaire de Lyon, la jeune artiste a comptabilisé plus de 3 millions de streams avec son premier morceau Sirop et a plus récemment poursuit sa superbe lancée avec Watch Me Dance. A l’occasion de son passage à Paris, nous lui avons posé nos questions.

1. Il y a quelques mois, ton premier track « Sirop » a connu un superbe succès, peux-tu nous en dire un mot ?

C’est vrai que je ne m’attendais pas à un tel engouement, ça fait vraiment plaisir ! Il faut dire que j’avais beaucoup d’espérance par rapport à ce morceau car c’est celui qui m’a permis de signer chez Sony. Je l’ai fait avec amour et je suis super contente de voir tous ces retours.

 

2. Tu as plus récemment sorti un morceaux intitulé « Watch Me Dance » dans le même style électro chill. Ce côté tropical et soleil est-il le reflet de ta personnalité ?

Ouais carrément haha, Watch Me Dance est lui un peu plus groovy/funky. J’ai pas forcément envie de faire des prod’ qui se ressemblent et rester ancrée dans un style. J’ai énormément d’influences donc j’ai envie d’explorer plein de choses.

IMG_2269

3. Tu parles d’influences, à en voir tes clips, tu sembles avoir un réel attrait pour la musique urbaine et la danse ?

Complètement, à la base je suis passionnée par le hip hop. Pour Watch Me Dance j’ai pris des danseurs de Lyon que j’avais vraiment envie de mettre en avant parce qu’ils sont excellents. Donc j’ai eu la chance de collaborer avec eux et donc justement je voulais que le côté un peu street se ressente allié à la présence d’Opé Smith qui vient apporter ce côté groovy/funky.

 

4. Tu enchaines les dates à Lyon, Courchevel, Cannes, Paris, Zurich… A quoi peut-on s’attendre si l’on vient te voir jouer ?

A un set assez éclectique et dynamique. Hip hop, house… Mais que du qualitatif haha.

 

5. Ton travail est de plus en plus récompensé puisque tu as récemment mixé devant une immense foule chez toi à Lyon à l’occasion du NRJ Music Tour, comment vis-tu cela ?

C’était juste dingue, j’ai tout à faire dans ce métier et c’est super impressionnant pour moi. Ça suscite plein d’émotions, avant de monter sur scène ça faisait longtemps que j’avais pas ressenti une pression comme ça et il y a l’envie de bien faire. Surtout qu’ils ne me connaissent pas tous donc c’est le moment d’assurer. C’était une opportunité de dingue, c’était top et c’était aussi l’occasion de faire venir les danseurs du clip. Puis jouer ses prod’ devant autant de personnes c’est incroyable et je me suis dit à ce moment-là que j’étais à ma place et que c’était une réelle passion.

b

6. Tu sembles surfer sur la vague chill menée par nos jeunes talents nationaux Kungs, Petit Biscuit et Mome. Est-ce pour toi un style en pleine explosion ?

Je dirais que ça l’était vraiment un petit peu avant, à l’époque ou Petit Biscuit a commencé. Je pense que c’est lui qui a influencé beaucoup de DJs / producteurs dans cette vibe. C’est clair que ça marche bien, mon morceau Sirop est dans ce style là mais même si ces gens m’inspirent beaucoup, j’ai pas envie de me calquer et de faire comme les autres. J’essaye de mettre une partie de moi à chaque fois que je fais de la musique et j’ai pas envie que les gens disent « ah tiens ça ressemble à… » quand ils m’écoutent. Après évidemment ceux que t’as cité sont inévitablement des gens qui m’inspirent.

 

7. Peut-on s’attendre à de nouveaux morceaux pour bientôt et quels sont tes projets pour la suite ?

Yes, je suis en train de travailler sur le prochain single, ça bosse dur haha. Il y aura sûrement un clip lyric. Là je suis en train de le finaliser donc j’espère qu’il sortira pour cet été. Et il y en a encore un autres derrière sur lequel j’ai commencé à travailler. Donc voilà, beaucoup de beaux projets et de scènes à venir !

Capture d_écran 2018-04-25 à 15.35.45

Laisser un commentaire

You don't have permission to register
felis ut libero libero. Praesent velit,