O’Tawa est un jeune collectif parisien, lancé depuis tout juste un an par le duo Black Venus et Kaöb. Les valeurs transmises à leur communauté sont spiritualité et ouverture d’esprit ; place aux rencontres et aux voyage hors du temps ! A l’honneur, on a découvert un mélange justement dosé de techno tribale et de performances artistiques.

Après plusieurs évènements à succès dans différentes lieux parisiens, notre équipe s’est laissée tenter par ce concept novateur.

C’est dans une atmosphère secrète et mystique que nous sommes arrivés sur les lieux, dans un parking désaffecté mais rudement bien aménagé ! Entre le mur floral plus qu’immersif, et la scénographie grandiose réalisée par l’équipe de Natajara, on s’est clairement cru dans une jungle australe !

Romain Guédé – Z-photo

Au niveau musical, une immersion totale, puisque les différents artistes se sont succédés en réalisant de très belles prestations. On a surtout été impressionné par l’ouverture signée Nika Taiko, groupe de percussions japonaises alliant rythmiques traditionnelles japonaises et créations contemporaines originales. 

Les deux scènes proposées pas le collectif étaient très qualitatives. A l’entrée, une première petite scène, orientée vers une musique tribale envoûtante et ancestrale. La seconde, plus sombre, mais tout aussi percutante, était placée en descendant plus bas dans le bâtiment. Il y en avait donc pour tous les goûts. A noter que pour les évènements Agartha, O’Tawa ne donne pas d’informations sur le time table, c’est peut être notre seul bémol, bien que subjectif à chaque personne du public. 

Mais Agartha n’est pas qu’un ensemble de lumières et de musique, nous avons aussi été bluffé par la performance artistique d’Alex Dirteevonp et de sa compagne au cordage.

Romain Guédé – Z-photo

La soirée était indiquée sold-out, pas étonnant qu’il y ai eu beaucoup de monde au milieu de la nuit. Mais la population s’est vite dissipée pour laisser place aux plus érudits, et ce jusqu’à la fin de la soirée.
Malgré le sold-out, l’organisation au bar était bonne, nous n’avons pas attendu longtemps pour avoir nos boissons et les tarifs étaient corrects. Pour ceux qui ne consomment pas d’alcool, il est vrai que des points d’eaux supplémentaires auraient été appréciés, ainsi que plus de poubelles.

En bref, nous vous conseillons fortement de marquer d’ores et déjà Agartha #3 dans vos agendas, pour pouvoir découvrir ou voyager à nouveau dans cet univers unique, coloré, et sauvage !

A.F // S.T