Fb. In. Tw.

L’équipe Rave Feed a eu la chance de rencontrer DJ AniMe avant son voyage à Paris pour le Dream Nation Festival. On a parlé hardcore, projets et BPM élevés !

(english below)

En septembre, tu vas jouer au festival Dream Nation. Comment te sens-tu à l’idée de revenir en France ?

Je suis vraiment contente de revenir en France. Le public y déborde d’énergie à chaque fois et je sais que je peux jouer la musique la plus hard et folle possible, en sachant que la foule sera ‘on fire’ !

AniMe au Master Of Hardcore

Qu’est ce que tu penses du public Français ?

Je pense que les Français sont l’une des foules les plus ouvertes d’Europe. Ils sont très passionnés par la musique électronique en général et profitent de chaque instant.

 

Qu’est ce que tu penses de l’évolution du hardcore en Europe, et en France ?

Il y a deux ans, la France était un endroit très propice aux sonorités Hardcore. De manière générale, lorsque les pays abordent un nouveau genre, ils ouvrent leurs portes aux artistes les plus populaires et progressent lentement vers un son plus underground.

Lorsque le pic de la musique la plus underground et la plus hard a été atteint, tout se calme et le mouvement devient un peu plus petit, surtout parce que la musique la plus hard a généralement les plus petites foules.

 

Tu fais partie du crew Dogfight Records. Que peux-tu nous dire à propos de ce label ?

Je fais partie de Dogfight depuis 2016 et ce que j’aime vraiment dans notre groupe, c’est l’ambiance positive. Nous sommes tous libres de faire la musique que nous avons envie de faire, la seule condition étant de fournir des morceaux de bonne qualité.

Tous les artistes de Dogfight ont de nouvelles idées et en ce moment nous sortons beaucoup de nouveautés contribuant à la scène Hardcore. Un des choses les plus importantes est que nous ne prétendons pas être une famille, mais que nous sommes étroitement liés les uns aux autres par notre musique et nos projets. Notre fanbase se reconnaît dans notre son et nous soutient partout!

DJ AniMe au festival Dominator 2018

Ta carrière semble de plus en plus intense depuis 2015. Tu as modifié quelque chose dans ta façon de mixer / produire ?

Tout d’abord, mon style de mixage est très rapide. Par exemple, je pense que la plupart des DJ mixent environ 20 titres en une heure – et je vise d’en mettre toujours environ 26-27 par set. Ce mélange rapide aide à garder la foule concentrée sur mon plateau et énergique pendant tout le temps.

En ce qui concerne mes productions, mes tracks ont toujours été très énergiques avec une histoire émotionnelle. Je ne pense pas que mon style de production musicale ait trop changé, sauf en ce qui concerne l’amélioration, ce que je recherche toujours. J’adore quand mes fans ont un profond lien avec ma musique.

 

Ton deuxième album ‘Insane’ est sorti et a eu énormément de succès. Qu’as-tu voulu exprimer dans tes tracks ?

Oui, «INSANE» a été un grand succès. Les versions physiques (Vinyles/CD) ont toutes été vendues lors de la phase de pré-commande et je pense que c’est dû à la variété de styles que l’on peut y retrouver. J’ai été super surprise par les réactions qu’il a eu.

Je suis passé de morceaux inspirés du Hardcore old-school à des morceaux plus rapides en BPM, et des sons «Raw-core» aux mélodies classiques avec des kick-drums avant-gardistes. Je pense que les gens apprécient réellement le voyage sonore que j’ai créé à travers l’album.

Avec ‘INSANE’, je voulais exprimer ma liberté et recréer ce que j’aime le plus dans la musique, sans me soucier des BPM ou des sous-genres

 

 

As-tu des nouveaux projets ou même un album en tête pour les mois qui arrivent ?

J’ai terminé un nouveau morceau intitulé “So Cold”, que j’ai récemment joué lors de mes concerts. La foule est totalement à fond dedans et l’ambiance est absolument incroyable ! Je vais le donner gratuitement à mes fans dans les prochaines semaines.

Mais à part ça j’ai déjà trop de pain sur la planche, haha. Je ne veux pas faire trop de nouveaux morceaux car mon album est encore très frais et comprend 10 morceaux que je souhaite que les fans apprécient au maximum. Je préfère accorder toute l’attention à tous ces tracks qui fonctionnent très bien sur le dancefloor.

Je vais cependant créer de nouveaux clips pour les plus populaires! J’ai sorti des clips vidéo pour «In The End», «Playing Terror» et il y en aura aussi un pour «So Cold » et“ Stand Your Ground ”avec Noize Suppressor. Je continuerai à travailler sur les clips de mes morceaux. Je n’ai pas prévu de vacances pour cet été, haha.

 

On a hâte de voir ce que nous réserve le set de l’Italienne au Dream Nation Festival.
N’hésitez pas à prendre vos billets : https://bit.ly/2Ks3QSC


In September, you are going to play at the Dream Nation Festival in Paris. How do you feel about coming back to perform in France?

I’m really happy to come back to France; the crowd is always very energetic there and I can play the craziest and hardest music, knowing that it will set the place on fire.

What can you tell us about the French crowd?

I think the French are one of the most open-minded crowds in Europe. They are very passionate about electronic music in general and really appreciate every moment.

What do you think about the evolution of Hardcore music in Europe, especially in France?

Two years ago France was a very hot place for the Hardcore sound. Normally when countries approach a new genre, they open the doors to the most popular artists and slowly move towards the more underground sound.

When the peak of the most underground and hardest music has been reached, everything calms down and the movement becomes a bit smaller, especially because the hardest music usually has the smallest crowds.

You are part of the Dogfight Crew. What can you tell me about this?

I’m part of Dogfight since 2016 and what I really like about our group is the positive atmosphere; we are all free to make the music we feel like making, with the only condition being to deliver high quality tunes.

All Dogfight artists have fresh ideas and at the moment we are releasing a lot of music contribute to the Hardcore scene. The most important fact is that we don’t pretend to be a family, but we are strongly connected to each other from our music and projects. Our fanbase recognizes itself in our sound and supports us everywhere!

Your career has taken of intensely since 2015. What changed in your way of mixing and producing?

First of all, my style of mixing is very fast-paced. For instance, I think most DJs mix about 20 tracks in 1 hour – and I always aim for about 26-27 per set. Mixing that fast helps me keep the crowd focussed on my set and energetic for the entire time.

In terms of my productions, my tracks have always been very energetic with an emotional storyline. I don’t think my style of producing music has changed too much, except for improving, which is what I always aim for. I really like when my fans have a deep connection with my music.

Your second album ‘INSANE’ is out and had a lot of success, what did you want to express in your tracks?

Yes, ‘INSANE’ was a great success; hardcopies sold out during the pre-order phase and I think that happened because it features various styles of tracks and sounds. I was surprised by the big response it got. 🙂

I went from tracks inspired by old-school Hardcore, to faster BPM tunes, and ‘Raw-core’ sounds to melodic Hardcore classics with vanguard kick-drums. I think that people really appreciate the whole sound journey I have created through the album.

With ‘INSANE’ I wanted to express my freedom and re-create what I like most in music, without being worried about BPMs or sub-genres.

Do you have some new projects or even an album coming out in the next few months?

I have finished a new track called “So Cold”, which I’ve been playing during my shows lately. The crowd totally goes off and the vibe is absolutely mental! I will give it away for free to my fans within the next few weeks.

But besides that I already have too much iron in the fire, haha. I don’t want to make too many new songs because my album is still very fresh and it includes 10 new tracks that I want fans to enjoy to the max. I prefer to give the fullest attention to all these tracks, which are working very well on the dance-floor. I will however create some new videoclips for the most popular ones!

I have released videoclips for “In The End,” “Playing Terror” and there will also be one coming for “So

Cold” and “Stand Your Ground” with Noize Suppressor. Together with my productions, I will keep working on the clips for my tracks. I didn’t plan any holiday for this summer, haha.

 

 

Laisser un commentaire

You don't have permission to register
felis consectetur quis, libero. vel, id ultricies dolor porta.