Fondée en 1992 par Tony Andrews et John Newsham à Londres, l’entreprise Funktion-One est la plus grande référence mondiale en terme de systèmes son. Ultra Music Festival, Berghain, Space Ibiza, EDC, Boom Festival… Les plus grands clubs et festivals internationaux s’équipent en Funktion-One qui est gage d’une qualité optimale. Nous avons posé nos questions à Tony pour en savoir un peu plus sur la marque ayant révolutionné le monde de la nuit.

 

1. Comment avez-vous eu cet incroyable succès ? Qu’est-ce qui différencie Funktion One d’une autre marque ?

Cela découle de notre approche technique, de notre technologie unique ainsi que de notre focus sur l’alliance de cette puissance à notre design.

 

2. Les différences d’un système son à l’autre sont-elles faciles à distinguer par n’importe quel personne ?
La plupart le sont, c’est aussi une question de focalisation et de connaissances de la personne en question.

c

3. Quel type de musique est le plus adapté à vos systèmes sons ?

L’idée qu’une marque d’enceintes ne peut être lié qu’à un type de musique n’est qu’un mythe puisque toutes les musiques disposent du même spectre audio. Certains genres tels que le jazz ou la musique classique requièrent de nombreux détails et de la délicatesse tandis que la house et la drum n’ bass requièrent un nombre conséquent de basses fréquences bien détaillées. Les enceintes Funktion One ont toutes ces caractéristiques donc vous pouvez jouer différentes styles musicaux dessus et cela vous montrera ce dont elles sont capables.

 

4. Quelle est l’importance du format des tracks joués par les DJs ?

C’est extrêmement important ! Mais le plus important c’est de ne pas faire monter la table de mixage dans le rouge, c’est la pire chose qui soit pour la qualité audio. Concernant les tracks, ce n’est pas uniquement le format qui lui, comprend principalement le nombre de sample ou la quantité d’informations qui composent la musique. C’est aussi la qualité générale du fichier et le nombre de processus « destructeurs » auxquels il a pu faire face avant de terminer sur la clef USB. Si vous voulez voir ce qu’est une qualité de son optimale, checkez ce que font Booka Shade et Dave Tipper.

d

5. Les nouvelles technologies apportent-elles de la nouveauté dans l’élaboration des systèmes son ?

Le marketing nous parle continuellement de progrès ce qui n’est que très rarement le cas. Néanmoins il arrive occasionnellement qu’un vrai progrès ai lieu. La première chose qui vient à l’esprit est le protocole de Dante sur la question du transport digital des fichiers audios. On pensera aussi aux consoles numériques de Cadac et de Solid State Logic qui sont de réelles innovations.

 

6. La plupart des gros clubs français utilisent du Funktion One. Que dirais-tu à un prospect pour lui vendre ton produit ?
Si vous portez de l’attention aux sensations et au plaisir que vous souhaitez procurer à votre audience, traitez la avec des sonorités qui vont les captiver en installant du Funktion One.

e

8. Quel est ton point de vue sur les limitations sonores dans les clubs ?
Si tu parles du niveau du volume alors effectivement c’est très mauvais qu’il y ait une insuffisance sonore. Le pire est quand les basses sont réduites à cause des problèmes de voisinage, en découle un résultat complètement déséquilibré. En plus, qu’il y ait des limites de dB (décibels) ou pas, l’acoustique la plus commune des clubs en général limite souvent le nombre de surface réfléchissantes.
9. Quels sont vos prochains challenge chez Funktion One ?
De manière générale, continuer de sensibiliser les gens à l’importance du bien être que la qualité audio peut leur procurer. Mais plus spécifiquement, traiter avec toutes les structures qui aujourd’hui ne portent que peu d’importance et acceptent une qualité audio médiocre.

b

Laisser un commentaire