Fb. In. Tw.

Rencontre avec SEFA, le prodige de la frenchcore !

Nous avons rencontré Sefa à l’occasion de sa venue au Zénith de Toulouse pour le Day One. Le jeune néerlandais âgé de seulement 18 ans nous a retracé sa carrière et donné quelques infos exclusives sur son futur…

Sefa_vlaarkamp-1532691690

À quel âge tu as commencé à produire tes premiers tracks ? Est-ce que c’était déjà de la frenchcore ?

J’ai commencé à produire quand j’avais 10 ans, et non c’était pas de la frenchcore au début, j’avais un petit pc portable où j’ai commencé à faire des instrus de hip-hop et quelques mélodies. Puis j’ai découvert la hardstyle sur Youtube quelques mois plus tard et j’ai décidé d’en produire, et pour la frenchcore j’ai produit mon premier morceau je pense vers 11/12 ans.

Tu composais sur FL Studio à l’époque ?

Au début j’étais sur FL ouais, mais après je me suis mis sur Ableton.

Est-ce que tu pensais en arriver là où tu en es aujourd’hui à seulement 18 ans ?

Bien sûr que non je ne pensais pas en être là où j’en suis, mais j’ai toujours eu une vision des choses pour mon avenir tu vois, et vers 14 ans je me suis dis qu’il fallait vraiment que j’en fasse mon métier, j’allais toujours étudier bien sûr mais j’étais plus concentré sur la musique. Donc disons que je ne pensais pas atteindre un tel niveau, mais en tout cas je voulais en faire mon métier, et c’est le cas donc c’est cool !

Quel est le morceau dont tu es le plus fier ?

Ahah, ça c’est une question très difficile… C’est difficile car forcément je les aime tous mais hum… Ouais je pense que le morceau dont je suis le plus fier c’est mon remix de Re-Style – Get It Crackin. C’est un morceau très connu et je voulais que les gens aiment mon remix alors j’ai essayé de me donner à fond, je me suis enfermé pendant 2/3 jours dans mon studio pour qu’absolument tout soit parfait et le morceau marche très bien donc j’en suis plutôt fier en effet.

51658208_551003675402262_1297353850247708672_n

D’où te vient cette passion pour le piano ?

Alors en fait j’adore composer des mélodies, et je me demandais comment composer des mélodies encore et toujours meilleures, donc j’ai commencé à écouter pas mal de musique classique en cherchant ce qui faisait qu’une mélodie était une bonne mélodie tu vois ? Et c’est à ce moment là que j’ai voulu apprendre à jouer du piano, c’était il y a genre 2 ans, depuis je m’en sers parfois en live, c’est quelque chose que je cherche à développer.

51571726_466917530508404_464247168258015232_n

Comment ta relation avec Dr.Peacock a-t-elle commencé ?

Alors ma relation avec Peacock a commencé vers mes 11 ans, il vivait dans la même ville que moi j’étais genre à 5min à vélo de chez lui, et en fait ma mère l’a rencontré dans un bar en ville, elle lui a dit que je faisais de la musique, il a voulu écouter ce que je faisais et il a été très impressionné. À partir de là on a commencé à discuter, et il m’a directement demandé d’arrêter de faire de la hardstyle, parce qu’il voulait que je sorte du lot en proposant des trucs différents, c’est là que j’ai commencé à faire de la frenchcore.

Là tu as toujours 11 ans c’est ça ?

Oui oui [Rires] j’étais assez jeune en effet, et du coup après il m’a donné quelques cours, je lui envoyais des démos, il m’a appris beaucoup de choses, j’ai progressé énormément grâce à lui. Depuis on est toujours amis, on a fait pas mal de collabs et il m’a même invité à jouer du piano pour ses lives « Peacock in concert ».
D’ailleurs en parlant de ça, il y a deux ans, je venais tout juste d’apprendre à jouer du piano, et il me dit « Je prépare un gros truc pour le Defqon et j’ai besoin de toi pour jouer une intro au piano », j’étais là euuuuh ok ça devrait le faire [Rires]. C’était super stressant ! La première fois c’était sur la scène Black du Defqon en 2017, il y avait genre 20000 personnes devant moi, j’avais les mains qui tremblaient mais heureusement ça c’est bien passé.

sefa1-1024x683

Est-ce que tu as des nouveaux morceaux ou collabs sur lesquelles tu es en train de travailler et dont tu peux nous parler ?

Alors il y a pas mal de choses en projet, mais désormais je vais essayer de faire plus de titres en solo, j’ai déjà fait beaucoup de collabs avec Peacock et pas mal d’artistes hardstyle, donc les mois prochains je vais plutôt sortir des morceaux solos.
Bien sûr il y a l’anthem du Defqon de cette année, que je fais en collaboration avec Phuture Noize et Keltek, actuellement elle est terminée, je crois que le trailer sort dans 2 semaines et le morceau sortira le mois prochain. On s’est vraiment donnés à fond pour ce morceau et j’espère que vous allez l’aimer, du moins je le pense.

Et maintenant, où est-ce que tu te vois dans 5 ans ?

Je pense que la plupart des artistes diraient qu’ils souhaiteraient être le meilleur du marché, mais moi je pense que je voudrais juste donner le meilleur de moi même d’ici là, que mes fans soient content de moi et qu’ils me suivent toujours. Dans 5 ans j’aimerais avoir joué sur toutes les plus grandes scènes d’Europe, mais également étendre le mouvement frenchcore en Asie, où la hardstyle commence à monter de plus en plus. D’ici là j’aimerais sortir disons, 3 albums, et faire des collabs avec les plus gros du marché. Mais le plus important c’est que je reste fidèle à moi même et à mon style aux yeux de mes fans.

peacock_in_concert_defqon_2018-1

Tu as une anecdote drôle à nous raconter que tu as vécu en festival ou en soirée ?

Ohlala… Il y en a pas mal mais ça va être difficile de raconter les meilleures pendant une interview, ce ne sont pas des choses que les gens doivent savoir ! [Rires]
Nan en vrai il y a une fois en Italie, dans une petite ville près de Milan, je devais jouer dans une boîte à 2h du matin. J’étais dans un petit hôtel et tu sais la nuit il n’y a personne, que ce soit à la réception ou au bar aucun des employés n’était là. Arrive le moment où je dois partir pour la soirée, et là…impossible de trouver comment ouvrir la porte principale de l’hôtel ! J’étais désespéré, donc j’ai pris un canapé et une chaise qui étaient à la réception, je les ai amenés dans la cour intérieure de l’hôtel, je les ai empilés puis j’ai grimpé sur le tout pour passer par dessus la clôture et pouvoir enfin sortir… [Rires] Ensuite j’ai appelé le gérant de la boîte pour venir me chercher car j’étais en retard et au final je suis arrivé à 1h59 alors que je devais commencer à jouer à 2h00 ahah.
Le lendemain j’ai appris que j’avais juste à insérer la carte de ma chambre pour ouvrir la porte de l’hôtel… Mais personne ne me l’avait expliqué !

Et pour finir… Tu peux nous dire si tu vas jouer sur la Mainstage de Defqon cette année ?

Oui j’y jouerais ! Ça va être énorme, j’ai vraiment hâte.

Et Tomorrowland sur la Q-Dance ?

Également !

Alors on se voit là bas ! Merci à toi Sefa et passe un bon set !

Laisser un commentaire

You don't have permission to register
ipsum tristique ut ut Praesent neque. ut massa Curabitur suscipit