Notre équipe a eu la chance d’interviewer le Dj de hard music Andy The Core avant sa prestation au festival Dream Nation qui aura lieu du 20 au 22 septembre aux Docks de Paris. Nous avons pu évoqué ses différents projets, son parcours. On ne vous en dit pas plus !

Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
Salut, je m’appelle Andy The Core. Je suis un DJ et producteur de hardcore venant d’Italie !

Comment as-tu découvert le hardcore et es-tu directement tombé amoureux de ce genre musical ?
Depuis le premier jour ! J’ai toujours aimé le hardcore depuis que je suis adolescent.

Quelles sont tes inspirations en tant qu’artiste ?
Je peux te donner 3 noms de la scène hardcore qui me viennent en tête : Unexist, Tieum, Art Of Fighters !

Quels sont tes projets pour la fin d’année 2019 ?
Je sors pas mal d’EPs cette année comme j’ai pu l’annoncer sur les réseaux sociaux. D’autres arrivent d’ici la fin de l’année.

Tu fais partie du label Brutale, que peux-tu nous dire à ce propos ? Est-ce qu’il y a des projets en cours ?
Le label est né pour être le temple du hardcore violent ! On est fier de travailler là-dessus tous les jours. Des projets ? Pour l’instant, faire plein de tracks sur le label 😉

Tu vas bientôt jouer au Dream Nation festival, as-tu déjà eu des échos du festival ?
Je connais le festival depuis pas mal de temps déjà, et certains artistes m’ont dit que c’était incroyable !! J’ai hâte de jouer là-bas.

Avec quels artistes aimerais-tu collaborer ?
Il y en a plein ! Mais je suis excité à l’idée de terminer ma collaboration avec The Sickest Squad, Angernoizer et The Melodyst.

Qu’est ce que tu penses du public français ?
C’est un de mes publics préférés ! Ils sont vraiment imprégné par le hardcore comme les Italiens. C’est toujours un plaisir de jouer en France.

As-tu des conseils pour les DJs / producteurs qui nous suivent ?
Faites ca par passion, par amour et non pour trouver un métier. Cela viendra sûrement, mais suivez vos rêves avant tout 😉

Une chose est sûre, on a hâte de le retrouver aux commandes de la scène hard du Dream Nation.. si vous n’avez pas encore pris vos billets, voici quelques noms qui pourraient bien vous convaincre !

A.F

Laisser un commentaire