Fb. In. Tw.

A 19 ans et plus d’un milliard de vues sur son titre « Faded », Alan Walker retrace avec nous son parcours.

 1. Salut Alan, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Salut à tous, je m’appelle Alan Walker et je viens à l’instant de finir mon set à Lollapalooza. Le public était fantastique et j’ai vraiment passé un moment génial. J’ai déjà hâte de revenir mixer à Paris et pourquoi pas à Lollapalooza l’année prochaine !

2. Tu as connu un des succès les plus rapides de l’histoire de l’EDM, comment expliques-tu cela ?

Je sais pas vraiment, c’est tellement étrange et génial en même temps ! Tout est allé super vite après le release de «Faded». J’ai encore du mal à comprendre et à réaliser comment ça s’est passé… J’apprécie énormément les feedbacks des gens du monde entier, ça me motive et je me rends compte de la chance que j’ai d’avoir eu cette opportunité.

Et en même temps, le succès c’est dangereux, surtout lorsqu’il arrive aussi rapidement. Il est important de ne pas le laisser te monter à la tête donc j’essaie de rester la même personne qu’avant, que ce soit dans ma façon de penser ou de travailler.

alan-walker-live-pic

3. Qu’est-ce que cela t’a fais lorsque ton track « Faded » a passé le milliard de vues sur YouTube ?

C’était tellement.. Comment dire, tu regardes le nombre, et tu n’arrives pas à réaliser de ce que c’est réellement, c’est tellement énorme ! Je suis vraiment touché et honoré d’être à l’origine de ce track aussi populaire et qui touche un nombre de personnes aussi élevé. C’est quelque chose que je n’aurais jamais pu imaginer lors de la release de l’originale de Faded « Fade » en 2014.

4. Pourquoi portes-tu un masque ? Pour garder ta vie privée aussi privée que possible ?

Haha non pas vraiment. Même si ça aide, ça n’a rien à voir avec le fait de garder ma vie privée. C’est plus pour me créer un style et une image car c’est à la fois unique, mais aussi simple que cool. Le masque est un symbole d’unité car n’importe qui dans la fosse peut porter un masque ou une capuche et devant moi, lorsque je mixe, je les considérerai comme ma bande ! Peu importe d’où la personne vient ou ce qu’elle fait, tout est pour moi dans le concept d’unité.

16864752_1403865959677492_2052378019002459972_n

5. Il y a quelques jours, Kygo, un des artistes les plus influents dans l’industrie musicale a sorti un remix de ton track ‘Tired’. Comment vois-tu la suite ? As-tu des collabs et des remix en préparation ?

Sincèrement, en ce moment je ne fais que des singles avec différentes personnes rajoutant leurs voix dessus mais c’est vrai que j’aimerais énormément créer avec d’autres producteurs. Sinon, j’ai quelques remix et singles en bonnes voies et les collabs arriveront à un moment ou un autre aussi !

6. Tu as déjà mixé en France il y a quelques mois, que penses-tu de ses artistes et du public ?

Eh bien figure toi que je suis un grand fan de 2 DJs appelés Y&V ! Ils sont incroyablement talentueux et extrêmement bons sur tous les aspects. Mais ils ont surtout une maîtrise exceptionnelle du son et des sonorités.

Je trouve que l’industrie du son en France est vraiment pleine de qualité, je l’apprécie beaucoup. Et des fans… Incroyables..!

7. Enfin, as-tu un message pour les jeunes producteurs ?

Je leur dirai comme souvent de ne jamais abandonner. Croyez en vous et en vos rêves parce que je vous comprends, j’ai été comme la plupart d’entre vous, je travaillais aussi sur mes sons dans ma chambre pour m’amuser avec l’espoir d’un jour percer. Et c’est arrivé ! Une de mes chansons a explosé et cela m’a ouvert une porte colossale dans l’industrie ! Bossez dur et croyez en vous, je suis sur que n’importe qui avec ce genre de mentalité peut, avec un bon timing, vivre ce que j’ai vécu.

Nouveau single « Tired » feat. Gavin James disponible : https://alanwalker.lnk.to/TiredStreamDownloadEM

Laisser un commentaire

You don't have permission to register
ut justo vulputate, Praesent id elit. eleifend