Fb. In. Tw.

Comme chaque année, il est impossible de choisir entre tous les artistes qui sont présents à la Dream Nation. Pourtant, on a choisi de vous mâcher un peu le travail et de vous faire une sélection des 10 artistes à ne pas manquer. L’objectif, l’idée est de vous aider à passer de scènes en scènes !

Scrollez jusqu’au bout, le timetable est enfin disponible 😉 

Qualifié de nouveau joyau de la techno, le jeune prodige masqué I Hate Models rafle tout sur son passage. Avec un projet sombre et puissant, sonnant comme un appel à la révolte, il explore plusieurs influences de la synthwave à trance en passant par l’EBM et les musiques industrielles. Le français s’est déjà produit à côté des plus grands noms de la techno et continue son parcours atypique. 

 

Résident du Berghain, le talentueux Kobosil est rarement de passage dans l’hexagone. Il s’est imposé comme fer de lance de la techno allemande avec des sonorités acidulées et hypnotiques. Le berlinois sait se mouvoir à travers les genres et les ambiances pour vous amener vers l’extase. Avec sa signature profonde, rapide et agressive, son set attisera les passions. 

 

Sub Zero Project, le duo hardstyle incontournable débarque pour la première fois à Paris. Ils ont su réinventé le genre en repoussant les limites sonores et en mélangeant plusieurs styles. Avec des collaborations avec les plus grands DJs hardstyle, des kicks terrassants et un show brulant, ils vont tout retourner sur leur passage. 

 

Avec une carrière de plus de 20 ans, Rebekah est sans doute l’un des noms les plus vénérés de la techno. Elle est une figure emblématique du renouveau de la techno industrielle et ses sets sont un régal pour les oreilles averties. L’anglais nous fera danser à coup sûr ! 

 

Pendulum est certainement l’un des groupes de musique électronique les plus emblématiques de tous les temps. Issu du mouvement Drum’n’Bass, ils se sont bâti une réputation de légende vivante. Connu pour avoir remixé des morceaux comme Voodoo People de The Prodigy ou Master of Puppets de Metallica, le groupe australien a le don de faire frémir les plus endurcis. 

Le maître incontesté de l’industrial hardcore N-Vitral est connu pour retourner le dancefloor à gros coups de kicks énervés. S’efforçant d’innover et de créer un renouveau dans la scène hardcore avec ses productions folles, il a acquis une reconnaissance internationale en mixant styles underground et mainstram. Un set sous haute tension à ne pas manquer ! 

 

Leader incontesté, Angerfist est l’un des plus célèbres DJ et producteur Hardcore. Avec une discographie qui s’est considérablement développée durant les deux dernières décennies, c’est l’un des meilleurs producteurs d’Hardcore. Ses performances explosives restent dans toutes les mémoires, préparez-vous à un déluge lors de son passage. 

 

Avec ses rythmiques effrénées, ses mélodies entêtantes et son humour déjanté, Darktek est devenu un haut représentant du mouvement Hardtek / Tribecore. Majoritairement inspiré par la culture web, le son de Darktek est reconnaissable entre tous. Nul doute qu’il saura vous convaincre de faire trembler le sol. 

 

Apparu sur les devants de la scène en 2014, Mandragora est devenu une véritable icône de la Trance. Ce génie mexicain vous fera voyager aux frontières de l’espace et du temps. Sa future progressive transcende les foules grâce à son mélange d’influences Goa, de rythmiques galvanisantes et de lignes de basses fiévreuses. À ne louper sous aucun prétexte ! 

 

Gonzi est un petit diable sur la scène progressive et un artiste aux mille visages. Il mêle Progressive Trance, Hardtek, Electro et Techno pour créer un style hors du commun, et est devenu grâce à cela un artiste à succès international. Soyez prêt pour un set intense et barré. 

On espère que ces descriptions vous vont aider à faire un choix ! Plus qu’une chose à faire, prendre ta place pour les 16 et 17 septembre qui arrivent ! On se voit ce week-end 😉

You don't have permission to register
ipsum quis, dapibus consequat. odio Phasellus Praesent sem, felis sed tristique